Les médecins généralistes réclament la démission de Jérôme Salomon

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
La DGS, dirigée par Jérôme Salomon, a décidé de rediriger les doses du vaccin AstraZeneca vers les pharmacies.

Le syndicat des médecins généralistes MG France a réclamé lundi, par communiqué, la démission du directeur général de la Santé après une décision polémique.

Un message de la Direction générale de la santé (DGS) a mis le feu aux poudres. MG France, syndicat des médecins généralistes, a réclamé lundi 8 mars - via un communiqué publié sur son site - la démission de Jérôme Salomon après avoir reçu un mail indiquant que les pharmacies étaient prioritaires cette semaine pour la commande de doses du vaccin AstraZeneca. Une décision qui rend impossible pour les médecins généralistes l'accès à ces vaccins et les force à annuler des rendez-vous pourtant déjà pris avec leurs patients.

"À noter que, pour la semaine du 8 mars, la commande ne sera ouverte que pour les besoins propres des officines, il ne sera pas possible de prendre des commandes pour les médecins compte tenu du nombre de doses livrées par AstraZeneca (environ 28 000 flacons disponibles à la commande)", indique le message de la DGS.

MG France juge la décision de Jérôme Salomon "invraisemblable"

Le syndicat juge cette « décision invraisemblable » et réclame donc la démission du directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, qui "estime nécessaire de détourner les doses prévues pour les généralistes vers les pharmacies".

À LIRE AUSSI Michel Richard ? Vaccination du personnel de santé : mais que fait la police ?

Dans son communiqué, le syndicat souligne l'investissement des médecins généralistes, qui ont commencé à vacciner eux-mêmes leurs patients : "200 000 personnes en cinq jours", précise-t-on. Ils se sont également rendus disponibles pour vacciner le w [...] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :