Combien de médecins généralistes exercent vraiment autour de chez vous ?

·1 min de lecture

Le croyez-vous si on vous dit que, rapporté à la population, on trouve plus de médecins généralistes autour de Mont-Dore dans le Puy-de-Dôme qu’à… Bordeaux ? Et oui, “une zone rurale n’équivaut pas systématiquement à un désert médical”, souligne le docteur Jean-Marcel Mourgues, vice-président du Conseil national de l’Ordre des médecins qui dévoile en exclusivité à Capital le tableau actualisé des densités de médecins généralistes libéraux pour 10.000 habitants par bassin de vie. C’est-à-dire selon l’Insee “le plus petit territoire sur lequel les habitants ont accès aux équipements et services les plus courants”. Une échelle territoriale qui selon le médecin lot-et-garonnais permet de déconstruire certains clichés. “Plus on descend en bas dans la territorialité, plus la granulométrie est fine et plus on voit que les grandes vérités constatées à l’échelle régionale ou départementale sont approximatives”, analyse-t-il.

Si on classe les bassins vie des mieux aux moins dotés en médecins généralistes libéraux, Marseille-Aix-en-Provence domine avec une très large avance sur les autres micro-territoires. 94,3 médecins généralistes pour 10.000 habitants ! Loin derrière, Paris et sa petite couronne totalisent 39,1 généralistes pour 10.000 habitants. Suivis de près par Lyon et ses alentours avec 35,3 médecins généralistes pour 10.000 Rhodaniens. “La Provence-Alpes-Côte d’Azur a depuis longtemps une densité médicale plus forte que la moyenne nationale, commente Jean-Marcel Mourgues. C’est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le sénateur Jean-Noël Guérini et son frère condamnés à de la prison ferme
Ségur de la Santé : de nouvelles revalorisations salariales à venir
Angleterre : la police trouve une "mine" de bitcoins à la place d'une ferme de cannabis
Russie : tirs de semonce et arraisonnement d’un bateau du Japon suspecté de pêche "illégale"
La pandémie de Covid-19 loin d'être finie alerte l'OMS, le variant indien inquiète

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles