Médecine : du sang de synthèse tranfusé à des patients

De l’innovation médicale ce matin. On en a peut-être terminé avec la pénurie de poches de sang dans les hôpitaux. Pour la première fois, on vient de transfuser du sang de synthèse à des patients.

Cela pourrait tout changer. Vous vous souvenez peut-être, au mois de juin, de l’appel d’urgence de l’Etablissement Français de Sang. Il expliquait que les réserves étaient au plus bas. Que c’était la deuxième fois en moins de six mois. On avait alors lancé une énorme campagne de dons du sang. Désormais, on sait cultiver des globules rouges. Il n’y a besoin que de quelques millilitres d’un donneur. Et en faisant se reproduire les cellules en laboratoire, on arrive à créer des dizaines et des dizaines de litres. Ce sang vient d’être injecté à des volontaires par une équipe de chercheurs de l’Université de Bristol en Angleterre. Et tout s’est merveilleusement bien passé. Ce qui est formidable. Vous savez qu’aujourd’hui, on compte uniquement sur les dons pour les transfusions. Demain, on pourrait avoir une source supplémentaire, intarissable cette fois, puisqu’on fabriquerait ce sang à la demande.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’il n’y aura plus besoin de dons ?

Non, malheureusement. Pour une raison simple : le sang issu des dons est gratuit. Alors que celui fabriqué en laboratoire coûte encore très cher. Or on a constamment besoin de centaines et de centaines de litres. C’est pourquoi il va falloir continuer à donner son sang.

Cette technique sera plutôt réservée aux groupes sanguins les...


Lire la suite sur Europe1