Médecine. Un homme recouvre partiellement la vue grâce à une algue sensible à la lumière

·1 min de lecture

L’optogénétique, une technologie innovante alliant l’injection d’un gène dans la rétine d’un patient aveugle et l’utilisation de lumière pour contrôler ses neurones, permet à ce dernier de voir les contours d’objets contrastés.

Un patient non voyant ayant reçu un gène d’une algue sensible à la lumière peut désormais voir les contours d’objets contrastés, les compter et les saisir, rapporte une équipe de chercheurs dans Nature Medicine le 24 mai. Pour ce faire, l’homme – devenu aveugle à la suite d’une maladie dégénérative – doit néanmoins porter des lunettes spéciales.

Cette prouesse repose sur une technologie innovante appelée optogénétique, qui allie génie génétique et utilisation de lumière pour contrôler ses neurones.

À lire aussi: Sciences. Des prothèses expérimentales permettent à des singes aveugles de “voir”

“On est encore loin de la vue parfaite, mais c’est un grand pas”, se réjouit dans Science Jean Bennett, de l’université de Pennsylvanie, une chercheuse spécialisée dans la thérapie génique pour le traitement de la cécité et qui n’a pas participé à l’étude. Le premier auteur, José-Alain Sahel, fondateur de l’Institut de la vision à Paris (Sorbonne Université) relève de son côté, dans Le Temps :

C’est la première fois que l’optogénétique montre un résultat clinique, toutes disciplines confondues.”

En mars 2019, le patient a reçu dans l’œil droit une injection d’un virus génétiquement modifié. “Inoffensif, ce virus ciblait certains neurones de l’œil. Sa mission : leur apporter le gène d’une opsine [protéine photosensible] d’algue rouge”,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles