La médecine anti-âge, comment ça marche ?

·1 min de lecture

Le vieillissement ne s'observe pas seulement dans le miroir de la salle de bain, il se ressent : l'essoufflement, la perte d'énergie, la fatigue trahissent aussi la dégradation du corps. Si la chirurgie esthétique est capable de s'attaquer à certains effets extérieurs du vieillissement, comme l'installation des rides, l'affaissement du visage ou une prise de poids, un scalpel ne vous rendra pas le tonus de vos 20 ans. C'est ici que la médecine anti-âge peut entrer en jeu. Privilégiant une approche globale, qui mêle nutrition, micronutrition, mais aussi certaines techniques de régénération comme la biophotomodulation ou la radiofréquence, la médecine anti-âge vise à prévenir les effets du vieillissement sur l'ensemble de l'organisme.

"Bien souvent la médecine anti-âge est confondue avec la médecine et la chirurgie esthétique", explique au micro de Sans Rendez-vous, l'émission santé d'Europe 1, le docteur Khamzat Bekov, médecin généraliste à Paris, diplômé de médecine anti-âge. "La médecine anti-âge est tout simplement une médecine préventive, qui permet aux gens de vieillir en bonne santé. On ne peut pas stopper le mécanisme du vieillissement, mais on peut considérablement le ralentir", assure-t-il.

>>Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous tous les jours de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Vers quel âge commencer ?

"À partir du moment où le corps est formé, c'est-à-dire vers 25 ans, il faut commencer la prévention", indique le docteur Bek...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles