Ce médecin, sosie de Didier Raoult, était celui de Donald Trump avant son élection

« S'il est élu, je peux affirmer sans aucun doute qu'il s'agira du président le plus sain jamais élu à la présidence. Donald Trump est dans une extraordinaire forme physique et – surtout – mentale ». C’est avec ces quelques mots qu’Harold Bornstein, alors médecin traitant de Donald Trump, avait donné son diagnostic sur son célèbre patient alors en pleine campagne pour accéder à la Maison Blanche. Une déclaration qui avait surpris et sur laquelle le médecin (une fois remercié) était revenu, avouant qu’il avait écrit ce compte-rendu sous la contrainte. « Il (Trump) a dicté la lettre et je lui ai dit ce qui pouvait y figurer ou non, précisait-il dans le New York Times. Ensuite ils sont venus récupérer la lettre. » Depuis, plus de son pus d’image pour le médecin new-yorkais qui avait osé dire – quelques mois plus tard – que le nouveau Président des Etats-Unis prenait des vitamines pour la repousse des cheveux. Un crime de lèse-majesté pour le président américain.

Harold Bornstein – Didier Raoult : même look

Si les faits remontent à plus de cinq ans, la photo d'Harold Bornstein – elle – revient sur le devant de la scène. Ces cheveux long et gris, cette barbe taillée, ces lunettes, cet air décontracté face aux médias…. Tout le monde y voit un troublant sosie du professeur Didier Raoult, directeur de l'Unité de Recherche sur les Maladies Infectieuses et Tropicales Emergentes de Marseille. Un infectiologue important dans la crise sanitaire que traverse la planète, chantre de la Chloroquine

Retrouvez cet article sur Voici

LIVE Top Chef 2020 : les quarts de finale continuent, suivez le concours en direct
VIDEO Maureen (N'oubliez pas les paroles) qualifiée pour les Masters, la maestro fond en larmes
VIDEO Didier Raoult traite ses détracteurs de « fous », Roselyne Bachelot réplique
Eric (Les 12 coups de midi) : il évoque les attaques violentes qu'il a reçues sur les réseaux sociaux
Inès (Koh-Lanta) ironise encore sur sa méconnaissance des fruits, les internautes ne rigolent pas à sa blague