Le médecin aux 120 patients par jour interdit d’exercer

·2 min de lecture

“Je travaille vite. Chaque matin, j’ai trente ou quarante patients qui sont devant ma porte. Ils attendent trois ou quatre heures mais je les vois tous.“ Interrogé dans les colonnes de La République du Centre, le Dr Jean-Marc Blanchon n’en démord pas. Oui, il lui est arrivé d'effectuer entre 120 et 140 consultations par jour (en dix heures) ces dernières années dans son cabinet, situé dans le quartier de l’Argonne, à Orléans, dans le Loiret. Et non, aucune n’a été inventée. Ce sera tout l’enjeu de son procès pour “faux” et “escroquerie”, qui se tiendra en avril 2021 devant le tribunal judiciaire d’Orléans.

Car pour la Caisse primaire d'assurance maladie (Cpam), le médecin généraliste aurait inventé des consultations et émis de fausses feuilles de soins, pour un préjudice estimé à 585.000 euros entre 2015 et 2020. La Cpam se base sur le plafond de 72 patients quotidiens, au-delà duquel les activités des médecins sont considérées comme suspectes, pour appuyer son accusation. “Je ne comprends pas ce plafond dans un désert médical. Est-ce qu’il s’agit des comptes d’apothicaire de la Cpam ou s’agit-il de la loi ? Nous allons nous pencher sur la question”, balaye l’avocat du médecin.

>>A lire aussi - 120 patients par jour ! Un médecin du Loiret en garde à vue

“Il y a aujourd’hui un litige commercial, les faits sont contestés. Ce n’est pas, comme on le dit, un médecin qui prend 180 cartes vitales par jour alors qu’il ne voit que 50 personnes”, ajoute-t-il. Le principal intéressé a été placé sous contrôle judiciaire le 10 novembre dernier, dans des modalités qui ont été confirmées par le tribunal judiciaire d’Orléans. Le docteur Blanchon doit verser une caution de 20.000 euros, alors que ses principaux avoirs, comme “ses comptes, l'ensemble de ses véhicules, son avion, sa maison à Tours”, ont été saisis, pour un montant estimé à près de 800.000 euros. Le médecin a également été interdit d’exercer en attendant son procès, en raison “du "risque de réitération manifeste" des infractions. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Emmanuel Macron détaillera le confinement light mardi prochain
Une alliance militaire entre la Russie et la Chine pourrait voir le jour
Taux de reproduction : les régions où l'épidémie recule le plus, notre carte de France
Le Vatican demande des explications à Instagram après un "like" polémique du compte du pape
Brexit : Ursula von der Leyen souffle le chaud et le froid