Un mécanisme pour calculer les écarts de salaire femmes-hommes présenté fin novembre

franceinfo avec AFP
Ce mécanisme, inscrit dans la loi Avenir professionnel, doit pousser les entreprises à réduire les inégalités de salaires entre les deux sexes, avec la menace de sanctions financières à l'horizon 2022 pour les plus récalcitrantes.

Marlène Schiappa vante un "pas historique" pour "résorber les inégalités". Un mécanisme "commun", destiné à calculer les écarts de salaires entre les femmes et les hommes dans les entreprises, sera dévoilé le 22 novembre, a annoncé la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité et de la Lutte contre les discriminations, mardi 6 novembre, lors de la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

L'annonce de cette présentation intervient à la date symbolique où les femmes commencent à travailler "bénévolement", selon le calcul du collectif féministe Les Glorieuses. Les femmes gagnent en moyenne 23,7% de moins que les hommes, tous postes confondus. A poste et âge équivalents, l'écart demeure à 9%.

Un mécanisme qui s'est fait attendre

Le gouvernement avait annoncé en mars son intention de créer un indicateur pour mesurer les écarts de salaire à partir de 2019 et pousser les entreprises à les réduire, avec la menace de sanctions financières à l'horizon 2022 pour les plus récalcitrantes. "Les entreprises auront l'obligation de publier ces écarts de salaire entre les femmes et les hommes et trois ans pour les résorber", a insisté Marlène Schiappa à l'Assemblée.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi