La mère du petit James Hutchinson plaide coupable de meurtre

·2 min de lecture

La mère du petit James Hutchinson, dont la police soupçonne qu’il a été tué en février dernier, a plaidé coupable de meurtre.

Le corps du petit James Hutchinson n’a jamais été retrouvé. L’enfant de 6 ans aurait été tué en février dernier aux Etats-Unis. Sa mère, Brittany Gosney, vient de plaider coupable de meurtre et de mise en danger de la vie d’un enfant, rapporte la chaîne WKBN, qui cite des documents de la police. Il n’a pas été précisé si elle avait ou allait donner des détails sur l’endroit où se trouve le cadavre de son fils et quel accord elle allait passer avec la justice. Sur Twitter, une journaliste de WBCO a expliqué qu’elle a simplement dit «j’abandonne» avant d’avouer le crime. En mars, le tribunal avait ordonné une évaluation psychologique afin de déterminer «si elle était compétente et en possession de ses capacités au moment de commettre son crime», avait déclaré le juge Noah Power auprès de Fox19. Elle avait ensuite été officiellement reconnue apte à un procès.

Le petit James a perdu la vie après avoir été abandonné par sa mère sur le parking d’un parc de l’Ohio. Il est mort après avoir essayé de s’accrocher à la voiture de sa mère. C’est le 28 février qu’il a perdu la vie. La police a déclaré après le drame: «Brittany, la mère, a expliqué qu’elle avait prévu de laisser ses enfants hors du véhicule et de s’enfuir parce que son petit ami lui mettait la pression pour qu’elle se débarrasse d’eux. Après avoir fait ça, James a essayé d’attraper la portière pour la retenir. Mais Brittany a allumé le moteur pour s’en aller et a trainé James, et l’a probablement renversé. Brittany a fait demi-tour pour voir comment il allait mais il était mort. Brittany a alors récupéré les deux enfants encore en vie, et a mis James dans le véhicule avant de retourner chez elle». Avec son petit ami, elle s’est ensuite débarrassée du corps le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles