"Mère fouettarde" : Ségolène Royal se livre sur les attaques sexistes

·1 min de lecture

Le monde politique est réputé pour être particulièrement cruel, et ce n'est pas Ségolène Royal qui dira le contraire. Invitée dans le podcast de Télé-Loisirs intitulé Parents d'abord, l'ancienne ministre de l'Environnement est revenue sur les remarques sexistes dont elle a été victime pendant pendant plusieurs années, notamment celle de Laurent Fabius, qui lui avait lancé : "Qui va garder les enfants ?", lors de la primaire de la présidentielle en 2007. Des propos qu'elle n'a pas oubliés, parmi tant d'autres. "C'est violent comme phrase. Il y en a des encore plus violentes. On m'a traitée de mère fouettarde, on a dit : 'Qu'est ce qu'elle vient faire en politique ?' ou bien 'Qu'elle aille donc s'occuper de ses gosses'... C'est une violence anti-femmes car il y a toujours le doute sur votre compétence alors que j'avais autant de diplômes que les hommes qui m'agressaient, et souvent plus d'expérience qu'eux. C'est la double peine d'être à la fois une mère et une femme. C'est la double mise en cause de votre compétence", a-t-elle déclaré.

Les moqueries, les commentaires déplacés, Ségolène Royal n'en a que faire. Sûre d'elle et de ses compétences, l'ex-compagne de François Hollande n'hésite d'ailleurs pas, treize ans après avoir visé les plus hautes fonctions de l'Etat, à étriller les décisions du gouvernement en place.

Si elle est très fière de ses quatre enfants, Ségolène a également confié dans le podcast avoir été tiraillée par le poids de ses responsabilités politiques et son (...)

Lire la suite sur le site de GALA

François Hollande et Julie Gayet pris la main dans le sac : les révélations du paparazzi
"C'est mort ?" : Karine Lacombe pas optimiste sur la réouverture des bars et restaurants
"Une mauvaise polémique" : Olivier Véran répond aux critiques sur le vaccin
Mort de Rika Zaraï : les séquelles de son AVC, le calvaire de ses dernières années
"De sombres connards" : les attaques antisémites contre Miss Provence font enrager David Dickens