Une mère de famille meurt brutalement après avoir ingéré un médicament couramment prescrit

Tan Poh Kwai, 47 ans, est morte suite à une réaction mortelle d’un médicament couramment prescrit. Cette malheureuse histoire qui s’est déroulée en Irlande a été analysée par le tribunal de Dublin. Le lundi 17 juin dernier, le tribunal a confirmé que Tan Poh Kwai est morte par "mésaventure". Elle est morte suite à une réaction au médicament "Dapsone". D’après l’Irish Mirror, toute cette histoire a commencé à cause d’une éruption cutanée et des démangeaisons, en décembre 2019. La mère de famille avait alors décidé de consulter son médecin généraliste qui lui avait prescrit plusieurs médicaments. Lors de l’enquête, le docteur Dolores Rafter a confirmé sa liste de médicaments. Seulement, elle a affirmé qu’elle n’avait pas prescrit du "Dapsone" à Tan Poh Kwai. La raison étant qu’elle n’était pas spécialisée en dermatologie.

Un autre médecin et d’autres médicaments

Par la suite, le tribunal a appris que cette mère de famille avait consulté un autre médecin généraliste diplômé en dermatologie, Anas Mansour. En janvier 2020, le Dr Mansour a affirmé avoir prescrit plusieurs traitements topiques. Malgré tout, l’éruption cutanée de Tan Poh Kwai n’avait pas disparu. Raison pour laquelle le médecin pensait qu’elle pouvait souffrir d’une dermatite herpétiforme (maladie liée à une sensibilité au gluten). Tan Poh Kwai s’est vue prescrire 30 jours de Dapsone. Elle devait également faire une prise de sang (...)

Lire la suite sur Closer

Meghan Markle : "Je la connais mais...", ces mots lourds de sens de Sophie Trudeau
"Soyez maudit": Raphaël Glucksmann violemment interpellé par une passante, le candidat tombe des nues
“Les Le Pen sont…” : Marion Maréchal balance sur sa relation “schizophrène” avec sa tante
Perte de poids : ce petit plus à ajouter dans les boissons pour un ventre plus plat
Son chat meurt brutalement, ce qu’elle va faire de son corps est à peine croyable