Comment une mère de famille a fait tomber «l’homme le plus détesté d’Internet»

HPA/NEWSCOM/SIPA

Charlotte Laws est la femme qui a mené à l’arrestation d'Hunter Moore, un jeune homme qui dans les années 2010 a fait régner la terreur sur Internet en publiant sur son site les photos intimes de milliers de personnes. Un documentaire retraçant cette incroyable guerre entre une mère de famille et «le roi du revenge-porn» vient de sortir sur Netflix.

Tout commence par une histoire bien souvent trop banale : un jeune homme, se sentant humilié après avoir été quitté par sa petite amie, décide de se venger en publiant des photos intimes. Ce jeune homme, c’est Hunter Moore, qui deviendra rapidement «l’homme le plus détesté d’Internet». Poussé par une inexplicable colère envers les femmes, incapable de la moindre empathie et avide de gloire et d’argent, Hunter Moore lance en 2010 aux Etats-Unis le site IsAnyoneUp.com. Le but est simple, permettre à quiconque d’envoyer anonymement des photos et vidéos érotiques ou sexuelles de soi-même ou d’autres personnes, mais bien souvent sans le consentement des concernés. D’abord associé à la scène musicale metalcore et post-hardcore, dont certains musiciens voient leurs photos privées publiées en ligne, le site gagne rapidement en popularité. Et loin de se cacher derrière un pseudonyme, Hunter Moore affiche fièrement sa réussite. Si son site devient à ce point populaire, c’est qu’il permet une interaction directe, à l’époque où les réseaux sociaux sont encore en plein développement.

Moins régulé qu’aujourd’hui, Internet est en ce temps-là une zone de liberté où tout le monde peut se défouler sans craindre les conséquences. Sous les images publiées sur IsAnyoneUp.com (en majorité des photos volées de femmes), les internautes peuvent laisser des commentaires insultants, dégradants et vulgaires. Plus grave encore, les clichés qui se retrouvent sur le site sont accompagnés d’un lien vers les réseaux sociaux des victimes. Et Hunter Moore pousse publiquement à l’humiliation. Une course à la pire insulte, aux menaces, au harcèlement est lancée après chaque nouvelle publication. «La Famille», le nom des adeptes d’Hunter Moore, qui le(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles