Mère divorcée, Miss Ukraine 2018 a été contrainte de renoncer à son titre

1 / 2

Mère divorcée, Miss Ukraine 2018 a été contrainte de renoncer à son titre

Veronika Didusenko s'insurge contre les règles du concours Miss Ukraine 2018, édictées il y a plus 70 ans.

"Mon nom est Veronika. Il n'y a pas si longtemps que cela, je portais la couronne de Miss Ukraine 2018, une couronne qui me permettait de représenter mon pays au concours de Miss Monde en Chine. Je voulais raconter à la Terre une histoire unique sur mon pays - qui abrite des gens réellement héroïques et aimant la liberté".

Ainsi parle Veronika Didusenko, éphémère Miss Ukraine 2018 détrônée le 24 septembre après que le jury a découvert que la reine de beauté avait un fils et qu'elle était divorcée. "Elle a accouché quand elle avait 19 ans puis a divorcé. Je pense que ce n'est pas une bonne chose de mettre une telle personne en position de modèle à suivre", a déclaré un des juges de la compétition.

Une "règle préhistorique honteuse"

Contrainte de céder sa place, la jeune femme a poussé sur son compte Instagram un coup de gueule: "Mon droit de représenter mon pays sur la scène mondiale m'a été retirée à cause de règles écrites il y a 70 ans. Des lois archaïques qui indiquent que les mères sont bannies du concours de Miss Ukraine. Des règles discriminatoires qui ont été écrites lorsque la ségrégation raciale était encore la norme." Elle ajoute:

"En 2018, ce n'est plus possible. Cette discrimination sur la maternité doit cesser. Cette manière d'encourager indirectement l'avortement doit cesser. Je lance une campagne de financement participatif pour livrer ce message à...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi