La mère d'Arnaud Beltrame nie avoir refusé aux maires FN de baptiser des rues à son nom

Alexandre Boudet
1 / 2

Des parents d'élèves ne veulent pas d'un collège "Arnaud Beltrame" dans les Alpes-Maritimes

Dans les Alpes-Maritimes, des parents d'élèves ne veulent pas d'un collège "Arnaud Beltrame"

POLITIQUE - Hénin-Beaumont, comme toutes les autres villes de France qui le souhaitent, pourra bien avoir sa rue Arnaud Beltrame. Alors que la ville dirigée par Steeve Briois, lieutenant de Marine Le Pen, avait voté une délibération en ce sens le 6 avril, un doute sur la volonté de la famille du héros de Trèbes avait surgi.

L'Essor, magazine spécialisé sur les questions de gendarmerie, a affirmé mercredi 18 avril que les proches du colonel s'opposaientt à ce que des municipalités Front national (Hénin-Beaumont donc, mais aussi Fréjus, Hayange...) lui rendent un tel hommage.

Ce jeudi 19, la mère d'Arnaud Beltrame dément. Dans Le Parisien, elle "rectifie le tir car c'est du n'importe quoi". "Arnaud Beltrame est Français. Il appartient à tout le monde (et) qui sait si dans deux ans ces mairies seront toujours tenues par le Front national", ajoute-t-elle.

A ce jour, plus d'une vingtaine de villes ont annoncé leur souhait de baptiser une rue au nom d'Arnaud Beltrame. Selon les informations du HuffPost, Paris se prépare à en faire de même dans les prochaines semaines. Retrouvez cet article sur le Huffington Post


À Lire aussi :

Paris se prépare à rebaptiser un lieu en hommage à Arnaud Beltrame

"Il a servi la cause de l'humanité toute entière": l'hommage de Badinter à Beltrame

L'éloge de Macron à Arnaud Beltrame, héros de "l'esprit français de résistance"

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook