La mère est-elle déterminante dans la transmission de la féminité ?