La mère de Britney Spears demande la fin de la tutelle imposée à sa fille

·2 min de lecture
Lynne Spears et Britney Spears sur une voiture dans la ville de Los Angeles le 12 avril 2015.  (Photo: Chinchilla/Bauer-Griffin via Getty Images)
Lynne Spears et Britney Spears sur une voiture dans la ville de Los Angeles le 12 avril 2015. (Photo: Chinchilla/Bauer-Griffin via Getty Images)

PEOPLE - La mère de Britney Spears sort du silence. Lynne Spears a demandé à la Cour supérieure de Los Angeles de permettre à la pop star de choisir son propre représentant légal, selon des documents de justice révélés ce mercredi 7 juillet par Page Six et TMZ. Le but étant d’entamer le processus de fin de sa mise sous tutelle.

Celle qui n’a jamais eu le rôle de “tutrice” envers sa fille, a demandé purement et simplement à la juge Brenda Penny d’”écouter les souhaits de sa fille”, selon Page Six. En effet, l’interprète de “Toxic” a affirmé être “traumatisée” par sa mise sous tutelle depuis 13 ans et a demandé à la justice de lui redonner “sa liberté”.

L’avocat de Britney Spears veut démissionner

De plus, l’avocat commis d’office de Britney Spears, Samuel D. Ingham III, a demandé à démissionner de son poste. Il était en charge de la chanteuse depuis 2008 et avait tenté de mettre fin à cette bataille juridique en novembre 2020, mais la juge avait alors refusé d’arrêter la tutelle en question.

Jodi Montgomery, la co-tutrice aux côtés du père de Britney, restera quant à elle à son poste. Dans un document déposé au tribunal ce 7 juillet, l’avocate a déclaré que la star lui avait explicitement demandé de rester dans son rôle et de l’aider dans sa recherche d’un nouvel avocat. Jodi a également demandé à la cour l’autorisation d’assurer sa sécurité 24 heures sur 24 après avoir reçu des menaces de mort, depuis le témoignage poignant de celle qui a débuté sa carrière avec “Baby one more time”.

Lynne Spears, qui veut que Britney puisse ”être conseillé sur ses droits fondamentaux”, a énuméré 10 demandes que sa fille a prononcé le 23 juin. Elles incluent l’accès à son propre argent, la possibilité de voir ses amis quand elle le souhaite, de se marier et d’avoir la permission d’enlever son stérilet pour avoir un nouvel enfant. Des requêtes qui seront certainement au centre de la prochaine audience qui est fixée au 14 juillet 2021.

À voir également sur Le HuffPost: Les fans de Britney Spears bouleversés par ses révélations au tribunal

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles