La mère du 3e bébé de Tristan Thompson s'exprime : «Je dois me défendre»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Instagram / Gregory Shamus / Getty Images via AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Maralee Nichols, qui a donné naissance au troisième enfant de Tristan Thompson il y a quelques jours, s'est exprimée auprès du site E! News.

Il y a quelques semaines, la presse révélait l'identité d'une trentenaire, Maralee Nichols, mère du troisième enfant de Tristan Thompson . Dans une plainte transmise à la justice, la jeune femme avait demandé à ce que celui-ci assume sa paternité et lui verse une pension alimentaire. Un juge devrait bientôt trancher l'affaire en Californie. Tristan Thompson avait déposé un recours pour que le litige soit traité au Texas car c'est là-bas, admet-il, qu'a été conçu le bébé. Sa demande a été rejetée.

A l'époque de leur flirt, Tristan Thompson fréquentait toujours Khloé Kardashian, la mère de leur fille True (née en 2018). D'une précédente relation, le sportif est aussi père d'un garçon, Prince, né en 2016. Maralee Nichols a donné naissance le 1er décembre à un deuxième petit garçon dont le prénom n'a pas été dévoilé.

Interrogée par E! News le 17 décembre 2021, Maralee Nichols a tenu à s'exprimer pour corriger les «fausses» histoires qui ont été colportées à son sujet. «Au cours des deux dernières semaines, de nombreuses histoires inexactes et fausses ont circulé à mon sujet. Je n'ai divulgué - et je n'ai ordonné à personne de divulguer - aucune information concernant Tristan Thompson ou aucun litige le concernant. Je n'ai jamais parlé à aucun média et je n'ai divulgué aucune information à qui que ce soit à aucun moment. Je fais cette déclaration parce que je sens que je dois me défendre», a-t-elle dit.

«Je ne me serais jamais impliquée si j'avais su qu'il était en couple»

«J'ai lu de fausses histoires, j'ai vu des photos peu flatteuses de moi, des gens utilisant des photos qui ne sont même pas moi, indiquant une profession et un âge incorrects. Il y a eu plusieurs fausses publications sur Instagram prétendant être moi,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles