Une mèche de cheveux de Napoléon bientôt vendue aux enchères

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Emmanuel de Las Cases, qui a suivi l'Empereur jusque sur l'île de Sainte-Hélène, fait partie des derniers fidèles qui sont allés chercher les restes de Napoléon en 1840 pour les rapatriés aux Invalides, à Paris. (Photo d'illustration)
Emmanuel de Las Cases, qui a suivi l'Empereur jusque sur l'île de Sainte-Hélène, fait partie des derniers fidèles qui sont allés chercher les restes de Napoléon en 1840 pour les rapatriés aux Invalides, à Paris. (Photo d'illustration)

Un étrange petit médaillon doré devrait être la star de la vente aux Enchères Boscher, organisées le 11 avril prochain à Cherbourg (Manche). Et pour cause, l'objet contient précieusement une mèche de cheveux de Napoléon, relatent nos confrères de France 3, mercredi 24 mars 2021.

« Quand on voit ces bouts de cheveux c'est très émouvant », s'enthousiasme Lionel Finck, l'expert en charge de la vente. Ce dernier explique que le médaillon appartenait à l'auteur des célèbres mémoires de l'Empereur, le comte de Las Cases, avant qu'il ne le donne à un ami. C'est d'ailleurs ce contenant en or, « poinçonné à tête de bélier », qui rend la mèche particulière, car il en existe d'autres.

Un médaillon « gardé précieusement »

La mise à prix de ce lot, vendu l'année où la France célèbre le bicentenaire de Napoléon, est fixée à 1?500 euros. Il comprend également une lettre manuscrite du comte Emmanuel de Las Cases, dans laquelle on peut lire : « Cheveux de Napoléon coupés à bord du Northumberland en 1815. À mon cher collègue et bon voisin Mangin d'Oins comme gage d'amitié et de bon souvenir, Passy 12 mai 1834 Cte de Las Cases. »

Emmanuel de Las Cases, qui a suivi l'Empereur jusque sur l'île de Sainte-Hélène, fait partie des derniers fidèles qui sont allés chercher les restes de Napoléon en 1840 pour les rapatriés aux Invalides, à Paris. « On croit savoir que ces cheveux ont été ramassés après le départ du coiffeur sur le bateau. Las Cases les aura récupérés et gardés précie [...] Lire la suite