Dans l'Yonne, une rave party rassemble 1500 personnes malgré l'interdiction

·1 min de lecture
Dans l'Yonne, une rave party rassemble 1500 personnes malgré l'interdiction (Photo prétexte d'une rave party par gilaxia via Getty Images) (Photo: gilaxia via Getty Images)
Dans l'Yonne, une rave party rassemble 1500 personnes malgré l'interdiction (Photo prétexte d'une rave party par gilaxia via Getty Images) (Photo: gilaxia via Getty Images)

NOUVEL AN - Une rave party illégale, qui a débuté vendredi 31 décembre au soir, rassemblait encore ce samedi 1er janvier au matin quelque 1500 personnes sur un site industriel de Saint-Florentin dans l’Yonne, a indiqué la préfecture de département. Les grands rassemblements étaient interdits pour le réveillon, Covid oblige.

“Un important dispositif de gendarmerie est en place afin de sécuriser les abords du site et les axes de circulation. Un périmètre de sécurité a été installé et des contrôles alcoolémie et stupéfiants sont en cours”, a-t-elle précisé dans un communiqué samedi matin.

Le préfet veut l’ouverture d’une enquête

“Par arrêté, le préfet a interdit ce type de rassemblement festif musical non déclaré qu’il condamne fermement”, a-t-elle ajouté, soulignant que le rassemblement devait “prendre fin” et qu’un “suivi sanitaire” était assuré sur place.

Environ 500 véhicules étaient encore garés samedi matin aux abords du site industriel vers lequel les fêtards du Nouvel An avaient convergé la veille en début de soirée après s’être retrouvés à Migennes, à moins d’une vingtaine de kilomètres des lieux.

“Le préfet est en lien avec le procureur de la République afin qu’une enquête soit ouverte notamment sous la qualification d’organisation illicite d’un rassemblement festif à caractère musical”, a conclu la préfecture.

À voir également sur Le HuffPost: L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont fêté le Nouvel an malgré Omicron

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles