Lyon: quatre blessés dans une attaque au couteau, l'agresseur arrêté

Un Marocain de 27 ans a été interpellé et placé en garde à vue après une attaque au couteau qui a fait quatre blessés dans le métro de Lyon dimanche après-midi.

Une enquête a été ouverte pour "tentative d'homicide volontaire", a précisé le procureur Thierry Dran dans un bref communiqué et à ce stade, "il n'y a pas d'élément" permettant d'accréditer une motivation terroriste, selon une source policière.

"A cette heure, le bilan fait état de 4 victimes dont aucune n'a son pronostic vital engagé: deux ont été secourues en urgence absolue, une troisième personne est en urgence relative et une quatrième a été légèrement blessée", a précisé un communiqué de la préfecture d'Auvergne-Rhône Alpes.

"Plusieurs témoins, choqués, ont également été pris en charge par une cellule de soutien psychologique", selon la même source.

"Le suspect, de nationalité marocaine et âgé de 27 ans, est inconnu des fichiers. Il a fait l'objet de plusieurs hospitalisations en raison de problèmes psychiatriques", selon la préfecture.

Il a été placé en garde à vue, selon le procureur de la République de Lyon qui a confié les investigations à la DIPN de Lyon.

Deux des blessés ont été touchés à l'abdomen et une troisième au bras, selon une source policière. Deux avaient été pris en charge dans le métro dans un état d'urgence absolue, selon les pompiers qui sont intervenus après l'attaque.

La préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes avait dans un premier temps fait état de trois blessés.

Les faits se sont produits vers 14h40 dans la ligne B du métro qui dessert la gare de la Part-Dieu, au niveau de la place Jean-Jaurès, dans le VIIème arrondissement.

Le métro à rouvert après 18H00, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

"La Ville de Lyon condamne cet acte d'une particulière gravité", a déclaré sur X l'adjoint à la mairie responsable de la sécurité, Mohamed Chihi.

"Le cauchemar continue", a réagi sur X Nicolas Dupont-Aignan, évoquant les "victimes de l'incompétence de nos gouvernants".

La préfète de région Auvergne-Rhône-Alpes et préfète du Rhône Fabienne Buccio a affirmé son "soutien" aux victimes et à leurs proches. Elle a aussi remercié les "effectifs de la direction interdépartementale de la police nationale qui ont interpellé le suspect avec une grande rapidité" tout en saluant l'intervention des pompiers et du SAMU.

bur-mlb/sof/pta