3 000 « délinquants étrangers » expulsés en deux ans, selon Darmanin

Gérald Darmanin lors d'une visite à la préfecture du Rhône, à Lyon, le 30 juillet 2022.    - Credit:THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Gérald Darmanin lors d'une visite à la préfecture du Rhône, à Lyon, le 30 juillet 2022. - Credit:THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Quelque 3 000 « étrangers délinquants » ont été expulsés en deux ans du territoire national, a déclaré Gérald Darmanin, évoquant « une augmentation sans précédent ». Le ministre de l'Intérieur s'est rendu à Lyon, samedi 30 juillet, pour inaugurer un centre de rétention administrative de 140 places. Lors de cette visite, il a rencontré des policiers récemment agressés dans le quartier de La Guillotière. Un déplacement dans la cité des Gones qui intervient au lendemain d'une autre agression contre un policier, dans le même quartier.

Dans la soirée de vendredi à samedi, un fonctionnaire de la BAC a été renversé par un homme à scooter. L'auteur des faits, qui aurait roulé sans casque et à vive allure, selon Le Progrès, est suspecté d'avoir refusé d'obtempérer lors d'un contrôle. Le policier aurait été traîné sur une dizaine de mètres, vers 22 h 30. Toujours d'après le journal local, l'individu aurait ralenti avant de percuter la victime présumée « de plein fouet ». Le suspect, placé en garde à vue, et le policier ont été transportés à l'hôpital. Les blessures de ce dernier ont entraîné une ITT (interruption totale de travail) de quatre jours.

À LIRE AUSSIMaintien de l'ordre : qui est responsable ?

La visite de Gérald Darmanin à Lyon s'inscrit dans le cadre d'une autre affaire très médiatisée de violences à l'encontre de policiers. Deux fonctionnaires de police ont été blessés le 20 juillet au soir en tentant avec un collègue d'interpeller une personne suspectée d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles