Grille du ministère de l'Enseignement supérieur forcée à Paris, François Hollande exfiltré à Lille... Les facs mobilisées après l'immolation par le feu d'un étudiant

franceinfo avec AFP

"Un geste désespéré qui en dit long sur notre précarité actuelle" : plusieurs centaines d'étudiants se sont réunis, dans la matinée du mardi 12 novembre, devant le siège du Crous à Lyon, où l'un d'eux s'est grièvement brûlé en s'immolant par le feu vendredi. Touché à 90%, ce jeune de 22 ans est toujours "entre la vie et la mort" à l'hôpital. Après ce geste "extrême" qui illustre une situation de précarité "commune", le syndicat Solidaires étudiant-e-s a appelé à des rassemblements dans une quarantaine de villes.

A Paris, la grille du ministère de l’Enseignement supérieur forcée

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies devant les locaux du Crous, situés dans le 5e arrondissement. Une partie du cortège s'est ensuite dirigée vers le ministère de l'Enseignement supérieur situé juste à proximité, rue Descartes. Plusieurs dizaines de manifestants ont forcé les barrières d'entrée, a appris franceinfo de source policière. Selon des journalistes sur place, ils ont pénétré dans la cour avant de repartir et d'être dispersés par les forces de l'ordre. D'autres ont demandé la démission de Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'innovation.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi