Lyon : la monnaie locale, la Gonette, attire un géant du CAC 40

À Lyon (Rhône), la Gonette, la monnaie locale, tend à se développer. Dans un salon de coiffure, de drôles de billets, qui ne ressemblent pas aux euros, rentrent dans la caisse. Comme l’explique Brice Ledoyen, un utilisateur, cette monnaie ne sera pas remise en banque. Elle va continuer de circuler sur le territoire. "C’est une action citoyenne. C’est pour éviter que l’argent parte sur les marchés financiers", affirme à son tour Gil Baret, le coiffeur. Veolia veut payer des salaires en Gonette L’économie locale s’en trouve aussi favorisée. Pour l’instant, 340 commerçants et associations de la région acceptent de recevoir les 270 000 gonettes en circulation, ce qui équivaut à 270 000 euros. Le circuit local est donc bien rodé. Cependant, depuis quelques mois, un géant du CAC 40 est venu tout bouleverser. La filière lyonnaise de Veolia veut en effet payer une petite partie de ses salaires en gonettes. L'initiative inquiète les plus militants des 1 500 utilisateurs. "C'est une multinationale, c'est tout sauf du local", commente en effet Emeric Daswani.