Lyon - Juventus (1-0), un OL héroïque fait tomber la Vieille Dame

1 / 2

Ligue des champions - L'équipe type de la semaine avec trois Lyonnais

Les hommes de Rudi Garcia ont réussi une grande prestation pour dominer la Juventus ce mercredi en huitième de finale aller (1-0).

En signant une prestation pleine, l’OL a réussi l’exploit de faire chuter la Juve, ce mardi en 8es de finale aller de la Ligue des Champions (1-0).

Ce n’est que le match aller, mais l’OL a le droit de rêver. En s’imposant face à la Juventus et sans but encaissé à l’occasion de la première manche des 8es, l’équipe de Rudi Garcia s’est mise dans les meilleures prédispositions pour une qualification (1-0). Les Gones ont fait exactement ce qu’il fallait pour se retrouver en ballotage favorable et rêver en un quart. Lucas Tousart a été le héros du match en signant le but de la victoire, mais c’est toute l’équipe, ainsi que son coach, qui sont à féliciter pour cette brillante copie.

Tout était réuni pour que l’OL se surpasse, y compris le soutien des supporters. Ces derniers jours, les Ultras avaient multiplié les offensives contre leur club à travers des communiqués saillants, mais une fois la rencontre démarrée, ils ont été complètement derrière leurs troupes. Et cela s’est vu, avec des Gones portés par une force inhabituelle, face à un adversaire considéré pourtant comme l’un des meilleurs d’Europe.

L’OL a fait preuve de courage et en a été récompensé

Après un petit round d’observation, les Rhodaniens ont commencé à prendre des risques et s’inviter dans la surface adverse. Au fil des minutes, la pression s’est fait importante sur les buts gardés par Wojciech Szczesny et il a suffi que les Piémontais se retrouvent à dix, à cause de la sortie de Mathijs De Ligt pour cause de blessure, pour que le verrou turinois saute. On jouait la 31e minute lorsque Tousart a délivré les siens sur une reprise sans contrôle dans la surface après un excellent travail de Houssem Aouar sur le côté gauche. Ça faisait 1-0, l’exploit était en marche.

Avec un but d’avance, Lyon n’a pas commis l’erreur de reculer. Du moins, pas trop vite. Jusqu’à la mi-temps, les Lyonnais ont continué à acculer leurs opposants et il n’y aurait eu rien d’illogique à ce qu’ils doublent la mise. Ça aurait pu se faire à la 41e minute avec une tentative de Karl Toko Ekambi, passée pas loin du cadre. Le Camerounais avait déjà fait trembler le poteau à la 21e. On relèvera aussi qu’un pénalty aurait pu être sifflé à la 38e, sur une main de Juan Cuadrado. Lyon était donc incisif, et on ne peut pas en dire autant des Italiens. Ronaldo et consorts n’ont absolument pas réussi à inquiéter Anthony Lopes.

Les Lyonnais ont eu chaud vers la fin

Ce ne fut pas mieux au retour des vestiaires pour la Juve, même si elle a repris le monopole du ballon. Les visiteurs sont montés d’un cran sur le terrain, mais sans réussir à créer le danger. À l’exception d’un tir de Paulo Dybala (69e), passé hors cadre, ils n’ont rien montré. En fin de partie, Ronaldo s’est écroulé dans la surface, mais l’arbitre n’a pas bronché. L'homme en noir n'a pas réagi non plus à la 89e après une intervention limite de Bruno Guimaraes sur un adversaire. Tant mieux pour l'OL, qui s'en sortait bien sur le coup. Malgré ces décisions arbitrales favorables, le succès de l'OL n'était pas volé cependant, car la partition globale de l'adversaire fut trop pauvre.

Dans trois semaines, on saura si ce petit succès aura été suffisant pour les hommes de Garcia afin de passer. Mais, en attendant, ils peuvent savourer leur accomplissement, et se féliciter du travail accompli. Alors que beaucoup les donnaient comme perdants à coup sûr, ils ont fait le nécessaire pour signer un succès de prestige. Jamais un club français n’a été aussi proche de s’offrir le scalp de la Vieille Dame en Ligue des Champions.