Lyon : La fronde des maires de droite et du centre contre la politique « dictatoriale » des Verts

·1 min de lecture

REBELLION - Les trois quarts des maires de l’agglomération lyonnaise ont signé dimanche une tribune pour protester contre la « politique dictatoriale » du président écologiste de la métropole. Ils menacent de quitter la métropole

Politique « hors sol », « dictatoriale », « incohérente » : dans la foulée d’une tribune signée ce week-end par les trois quarts des maires de la métropole de Lyon, des élus de la droite et du centre, ont fustigé mercredi le « manque de respect » de la majorité écologiste vis-à-vis des territoires.

Dimanche, 44 maires sur les 59 que compte la métropole avaient dénoncé le fonctionnement jugé trop vertical de l’entité dirigée depuis l’année dernière par le Vert Bruno Bernard, dans une tribune publiée par le Journal du dimanche.

Qualifié de « président fossoyeur de la métropole de Lyon », l’élu y était accusé de « dédain pour les maires » et de mener une politique « ultra-verticale, ultra-centralisée et ultra-segmentée à mille lieues des élus municipaux et des citoyens ».

« Il n’est pas possible de continuer comme ça »

Un « mépris » également dénoncé mercredi devant la presse par Philippe Cochet, maire LR de Caluire-et-Cuire et président du groupe de la droite et du centre à la métropole.

« Après 18 mois de grande frustration, il n’est pas possible de continuer comme ça. Dire : les maires on s’en fiche, c’est inacceptable », (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Lyon : « On est devenu addict à la voiture »… Les Verts, désireux de bannir le diesel en 2026, lancent une concertation de 5 mois sur la ZFE
Lyon : La fronde s’organise pour sauver le métro E
Lyon : Quel premier bilan pour Grégory Doucet, un an après son élection à la mairie ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles