Lyon : face à la solitude des étudiants, la réouverture des facs envisagée comme solution

·1 min de lecture

Le mal-être étudiant semble au plus haut à Lyon. Mardi, un étudiante a tenté de mettre fin à ses jours en se défenestrant depuis le 4ème étage de sa résidence étudiante. C'est le deuxième fois en seulement quelques jours que cela arrive puisque samedi, c'était un étudiant en fac de droit qui s'était déjà défenestré. Pour les étudiants coincés dans leurs chambres la vie est difficile. Tout les signaux sont au rouge, indiquent les responsables d'université. De quoi relancer le débat sur le retour des étudiants en présentiel, malgré le coronavirus, comme moyen de lutte contre la déprime. 

"Être toute la journée enfermé c'est compliqué"

Mardi, Jean-François Delfraissy, le président du conseil scientifique, s'est déclaré favorable à la réouverture des universités au plus tôt, au retour des vacances de février, voire même dès le 20 janvier. Il y a urgence, a-t-il estimé. Ce que confirme Marion, étudiante de 26 ans à Lyon. Habitant en résidence universitaire, le seul moment agréable de sa journée est pour elle celui de sa pause cigarette, en plein air. Pour le reste, la déprime s'installe. "C'est vrai que ce n'est pas facile d'être isolé dans une chambre de 9m². C'est bien pour rentrer chez soi le soir, manger et dormir, mais y être toute la journée enfermé c'est compliqué."

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation jeudi 14 janvier

Et au delà du malaise ressenti par l'étudiante il y a aussi des répercussions directes sur sa scolarité. "Hier j'ai fait un ...


Lire la suite sur Europe1