Lyon : un deuxième «Dalton» en garde à vue après des tirs de mortier sur la police

·1 min de lecture

Un deuxième "Dalton" a été interpellé après des tirs de mortiers d'artifice sur la police, mercredi à Lyon, au cours d'une émission en direct de CNews avec Jordan Bardella (RN) dans un quartier de la ville, a-t-on appris jeudi auprès du parquet. Un premier membre de ce collectif de rappeurs lyonnais, connu pour ses provocations contre les autorités, avait été placé en garde à vue, mercredi, pour "violence avec arme sur personne dépositaire de l'autorité publique". Sa garde à vue a été prolongée jeudi, a indiqué Nicolas Jacquet, procureur de Lyon joint par l'AFP.

"C'est au moins des grenades qu'on a entendues"

Les "Dalton", un groupe de rappeurs connu pour provoquer la police, ont diffusé sur leur compte Instagram une vidéo montrant trois hommes en tenue rayée jaune et noir, comme dans la bande dessinée Lucky Luke, en train de tirer des mortiers d'artifice. Leur action est intervenue en marge d'une manifestation organisée par des groupes antifascistes de Lyon, pour protester contre la participation du président du RN, Jordan Bardella, à l'émission de CNews.

"Je sais pas si c'est des coups de feu mais c'est au moins des grenades qu'on a entendues", a déclaré Jordan Bardella après les détonations, tandis que des manifestants scandaient : "libérez les Dalton, enfermez Morandini". "Le but était de faire du bruit et protester au côté de la foule, avec qui nous partagions le sentiment que le parti politique représenté par cet individu n'est que haine", a expliqué le collectif sur In...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles