Lyon: deux hommes jugés lundi pour des tags menaçant un maire de décapitation

H.G.
·1 min de lecture
(Illustration) Police nationale. - DENIS CHARLET / AFP
(Illustration) Police nationale. - DENIS CHARLET / AFP

Trois hommes, dont un mineur de 16 ans, ont été déférés samedi et les deux majeurs seront jugés lundi après la découverte le 24 octobre de tags menaçant le maire du 8e arrondissement de Lyon de décapitation, a indiqué samedi le parquet.

Les deux majeurs ont été placés en détention provisoire en vue de leur comparution immédiate devant le tribunal correctionnel lundi à 14h, précise le parquet de Lyon dans un communiqué. Le mineur a été mis en examen par le juge des enfants de permanence et également placé sous mandat de dépôt

Des tags menaçant aussi des enseignants et des élèves

Ces inscriptions menaçantes, découvertes sur les volets et la porte du centre scolaire Philibert Delorme, étaient dirigées contre le maire de l'arrondissement mais aussi contre les enseignants et les élèves, notamment en ces termes: "le maire du 8ème, on va te décapiter enfant de satan"; "on va décapiter les profs et les élèves"; "on va décapiter ta mère".

Les caméras de vidéo-surveillance permettaient de voir trois hommes, portant des vêtements sombres, dont deux avaient escaladé l'enceinte de l'établissement.

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour des chefs de menaces de mort, confiée en co-saisine au commissariat de l'arrondissement et à la sureté départementale.

"La forte mobilisation et les très nombreuses investigations menées par ces services d'enquêtes" ont conduit au placement en garde à vue jeudi de ces deux majeurs et du mineur "se présentant comme des adeptes du groupe de rap +GT Gang+", souligne le parquet.

Article original publié sur BFMTV.com