Lyon: démission d'une trentaine de médecins pour alerter sur la dégradation de l'hôpital public

1 / 2

Lyon: démission d'une trentaine de médecins pour alerter sur la dégradation de l'hôpital public

Ils ont finalement mis leur menace à exécution. Réunis devant les Hospices civils de Lyon jeudi, une délégation de médecins lyonnais est venu remettre la démission d'une trentaine de chefs de service des hôpitaux public de l'agglomération. 

"C'est parce que nous pensons qu'il existe des solutions, et qu'il est encore temps d'agir, que nous avons décidé ensemble de démissionner ce soir pour nous donner la liberté d'agir dès demain", ont écrit les médecins dans une lettre lue devant la presse avant d'être reçus par la direction des HCL.

Cette démission collective n'a cependant pas de conséquences sur les soins délivrés aux patients. Les médecins démissionnent uniquement de leurs fonctions administratives et de leur rôle de manager. 

1100 médecins en France

Le 17 janvier dernier, ils avaient brandi la menace d'une démission massive si la ministre de la Santé ne répondait pas à leurs inquiétudes sur le délabrement du monde hospitalier. Selon eux, le plan d'urgence présenté par Agnès Buzyn en novembre dernier est insuffisant. 

"C'est un message vers l'opinion public" mais aussi vers le gouvernement, a expliqué le Dr Jean-Christophe Lega au micro de BFM Lyon jeudi soir. "Des représentants nationaux ont déjà été reçus par Mme Buzyn et la réponse est très claire: il n'y a pas d'ouverture de négociations. Nous demandons l'arrêt de la posture de communication et de vraies négociations". 

Dans l'ensemble du territoire, près...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi