Lyon et Besiktas exclus des prochaines Coupes d'Europe avec un sursis de 2 ans

Vincent Gibert
Des incidents avaient émaillé l'avant-match de Lyon-Besiktas le 13 avril 2017.

FOOTBALL - L'instance disciplinaire de l'UEFA a infligé ce mercredi 19 avril aux clubs de Lyon et Besiktas une suspension de la prochaine compétition européenne pour laquelle ils se qualifieraient, assortie d'un sursis de deux saisons, à la suite des graves incidents qui s'étaient produits jeudi dernier en quarts de finale aller de l'Europa League.

Un incident qui surviendrait lors des deux prochaines compétitions européennes de Lyon et Beskitas enclencherait la sanction.

La commission de discipline, qui a reconnu les supporters des deux clubs "responsables" des violences survenues lors de la rencontre, a également condamné l'OL et Besiktas à une amende de 100.000 euros.

"C'est une décision équitable", a commenté le président de Lyon Jean-Michel Aulas. "On verra si on fait appel. Mais en première analyse, c'est une sanction qu'on assume", a livré "JMA" sur les médias du club. "On respecte la décision de l'UEFA. Il y a eu des débordements et on a eu une part de responsabilité", conclut Aulas.

Au contraire, le club du Besiktas a qualifié de "scandaleuse" la décision de l'UEFA. "Ça montre combien est partiale la décision de l'UEFA qui nous met sur un pied d'égalité avec Lyon pour des incidents dont nous n'étions pas responsables", a déclaré un porte-parole du club turc. "Ce n'est pas possible d'accepter ça car la police de Lyon devrait être tenue responsable pour les incidents qui ont éclaté. C'est plus seulement le problème de Besiktas, mais de toute la Turquie", a-t-il encore développé.

Des procédures disciplinaires avaient été ouvertes vendredi par l'instance après les violences dans les tribunes et l'envahissement du terrain lyonnais par des spectateurs lors du match remporté par Lyon 2-1.

"Organisation insuffisante" de la part de l'OL

Lyon, qui peut faire appel de cette décision, est tenu responsable d'une "organisation insuffisante" concernant la "séparation" des fans turcs et lyonnais. Il est également reproché au club français l'envahissement de la...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages