Lyon : accélération de la cadence dans le vaccinodrome du stade Gerland

Dès 8h30 du matin, jeudi 1er avril, les personnes de plus de 70 ans ou souffrant d’une pathologie à haut risque sont venues se faire vacciner. Le palais des sports de Gerland, à Lyon (Rhône), a été aménagé dans la nuit pour pouvoir accueillir 2 000 personnes par jour. "On va rester à 2 000 sur une plage horaire de 8h30 à 20h, sept jours sur sept, y compris les jours fériés", explique Jihane Fattoum, médecin référente du centre de vaccinations. Une centaine de personnes sur place 35 soignants et administratifs étaient mobilisés en janvier. Aujourd’hui, une centaine de personnes est sur place, dont 18 infirmiers, dix étudiants et huit médecins. "Je pense que c’est une obligation de se faire vacciner parce que la pandémie a pris beaucoup d’ampleur. Le problème, c’est que le virus est un variant intelligent", s’inquiète un homme venu se faire vacciner. S’il le faut, le stade pourra élargir les plages d’accueil jusqu’à 23 heures ou même la nuit.