Le lynx ibérique vit une "récupération spectaculaire après une quasi-extinction"

Un nombre d'individus matures en nette hausse, une aire de répartition croissante : l'espèce Lynx pardinus n'est désormais plus au bord de l'extinction.

Le lynx ibérique (Lynx pardinus) a été largement chassé et piégé au 20e siècle. Plus récemment, l'espèce subissait le trafic routier mais aussi la raréfaction de sa proie préférée, le lapin européen, touchée par la maladie hémorragique virale du lapin. Au bord de l'extinction, l'espèce, défendue par des mesures de conservation, a su rebondir.

Un statut amélioré dans la Liste rouge des espèces menacées

"L’état de conservation du lynx ibérique (Lynx pardinus) s’est amélioré, passant d’En danger à Vulnérable, la population augmentant de façon exponentielle de 62 individus matures en 2001 à 648 en 2022", a annoncé, dans un communiqué diffusé le 20 juin 2024, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Le lynx ibérique change donc de catégorie dans la fameuse Liste rouge des espèces menacées, voyant ainsi son statut s'améliorer et s'éloigner de la catégorie "Espèce éteinte".

En comptant les animaux matures et ceux immatures, le lynx ibérique compterait maintenant plus de 2000 individus. "Une récupération spectaculaire après une quasi-extinction", selon l'UICN. Francisco Javier Salcedo Ortiz, coordinateur du projet LIFE Lynx-Connect, qui a dirigé les mesures de conservation du lynx ibérique, parle, quant à lui, du "plus grand rétablissement d’une espèce de félin jamais réalisé grâce à la conservation".

Lire aussiLe nombre de lynx ibériques, une espèce menacée, a doublé en trois ans

Plus de 400 lynx réintroduits

Augmenter la population d'une espèce sauvage n'est pas une mince affaire. Dans ce cas, il a fallu augmenter l'abondance des lapins européens, restaurer et protéger l'habitat du félin et réduire les décès liés aux activités humaines (trafic routier, braconnage). Aussi, "l’augmentation de la diversité génétique de l’espèce par le biais de translocations et d’un programme d’élevage ex-situ a été l’une des clés de l’augmentation de la population, relate le communiqué. Depuis 2010, plus de 400 lynx ibériques ont été réintroduits dans certaines part[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi