Lymphome : "Ce sont mes cellules qui ont appris à se défendre contre le cancer !"

La rédaction d'Allodocteurs.fr

"Là je me sens bien, donc ça me donne confiance, raconte Marie, mais c'est dur de se dire « on a gagné ! », j'ai eu tellement de douches froides à chaque récidive...". Atteinte d'un lymphome depuis 2016, Marie, 41 ans, peine encore à croire aux résultats du traitement innovant dont elle a bénéficié. Une immunothérapie mise au point aux Etats-Unis pour traiter les patients atteints, comme elle, de cancers très résistants.

"Je devais faire une greffe de moelle avec mon frère comme donneur quand tout à coup, ils m'ont parlé des CAR-T cells (cellules ndlr) : l'autorisation venait d'arriver", se souvient la patiente désormais loin de la chambre d'hôpital où elle avait rencontré les équipes du Magazine de la santé au début de cette aventure.


Reportage diffusé le 8 mai 2018

Démasquer et détruire les cellules cancéreuses

Que sont les cellules CAR-T ? T comme lymphocytes T, une famille de globules blancs, et CAR pour Chimeric Antigen Receptor – récepteur antigénique chimérique. C'est-à-dire des lymphocytes T génétiquement modifiés pour lutter contre le cancer. Schématiquement, on ajoute à leur surface des détecteurs justement créés pour démasquer les cellules cancéreuses et les détruire. "On m'a prélevé mes lymphocytes pendant cinq heures et une fois modifiés, un mois plus tard, on a procédé à la réinjection de CAR-T cells qui a pris cinq minutes !, raconte Marie. Au bout de trois jours, la tension a chuté et la fièvre est apparue. Ils m'ont transférée en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi