Lycées : la distanciation sociale n'est pas respectée

Un protocole sanitaire plus strict devait être mis en place dans les établissements scolaires, en vain. En témoignent des photos prises dans différents lycées, montrant des réfectoires pleins à craquer et des couloirs bondés. À Marseille (Bouches-du-Rhône), des lycéens confirment qu'il s'agit là de leur quotidien. "Tout le monde ne met pas le masque, les distances ne sont pas trop respectées", confie un élève. Des professeurs font jouer leur droit de retrait La cantine est le moment de tous les risques quand on doit enlever le masque. Le lycée Bréquigny de Rennes (Ille-et-Vilaine) compte plus de 3 000 élèves. Pour le proviseur, respecter le protocole sanitaire est un casse-tête. "Si on devait jouer la carte de la distanciation à un mètre pour chaque élève, on serait amené à diviser par trois ou quatre notre effectif de demi-pension", déplore Philippe Debray. Certains professeurs, se sentant en danger, ont déjà fait jouer leur droit de retrait. Ils réclament d'alterner une semaine de cours en présentiel, l'autre à distance.