Lycéens à genoux à Mantes-la-Jolie: manifestation un an après contre l'"humiliation"

1 / 2

Lycéens à genoux à Mantes-la-Jolie: manifestation un an après contre l'"humiliation"

Une "humiliation" pour laquelle elles réclament "justice": plus d'un millier de personnes ont marché dimanche dans Paris derrière des mères de lycéens interpellés en décembre 2018 à Mantes-la-Jolie (Yvelines), a constaté une journaliste de l'AFP.

Le 6 décembre 2018, après trois jours de heurts et de dégradations en marge du mouvement de protestation lycéen, 151 jeunes, âgés de 12 à 21 ans, avaient été mis à genoux, tête baissée, mains sur la tête, surveillés par des policiers avant d'être dispatchés dans des commissariats.

La scène, filmée par un policier qui commentait en disant "voilà une classe qui se tient sage", avait filtré sur les réseaux sociaux et provoqué un tollé.

"Que le préjudice commis sur nos enfants soit reconnu"

Le cortège est parti en début d'après-midi du quartier de Barbès, derrière une banderole sur laquelle était écrit "Pour l'amour de nos enfants, marche des mamans pour la justice et la dignité", et a rejoint la place de la République deux heures plus tard.

"Je suis révoltée contre les violences policières [sur] nos enfants. L'humiliation qu'ils ont subie l'année dernière on ne l'a pas acceptée, la violence policière est toujours là, ça s'est pas calmé", a déclaré à l'AFP Fadila Koulel, mère d'un des 151 jeunes interpellés.

"On veut que le préjudice commis sur nos enfants soit reconnu, que les violences commises ce jour-là, le fait d'avoir été mis à genoux mains sur la tête...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi