Lycée de Drancy touché par le Covid-19 : 22 classes fermées dès lundi, "dépistage massif" à venir

Fanny Rocher
·2 min de lecture

Des professeurs du lycée Eugène Delacroix à Drancy avaient adressé jeudi une lettre à Emmanuel Macron pour réclamer la fermeture de l'établissement, où le nombre de cas de Covid-19 se multiplie.

Dans une lettre adressée à Emmanuel Macron la semaine dernière, les enseignants du lycée Eugène Delacroix de Drancy (Seine-Saint-Denis) dénonçaient une "situation sanitaire alarmante". Dans cet établissement, où une vingtaine de décès liés au Covid-19 parmi les familles d'élèves ont été dénombrés, les professeurs exercent depuis mardi leur droit de retrait et en demandent la fermeture.

"Je comprends totalement l'inquiétude des enseignant, des personnels, des parents et des élèves vis à vis de la situation, d'autant plus que la ville Drancy a été largement touchée par le virus", a réagi ce dimanche Daniel Auverlot, recteur de l'académie de Créteil, lors d'une conférence de presse.

22 classes fermées dès lundi

D'après lui, dans ce lycée, qui compte 2400 élèves et plus de 300 personnels, "35 élèves et une dizaine de personnels" ont été testés positifs au Covid-19, "depuis la semaine dernière".

Sur BFMTV samedi, Fabrice Morel, enseignant au lycée Eugène Delacroix avait fait état de "50" cas parmi les élèves, "deux cas positifs" dans l'équipe de direction, ainsi que "15 cas positifs avérés parmi les enseignants", plus "15 cas contacts", depuis la rentrée des vacances.

Daniel Auverlot a annoncé que "12 classes ont été fermées la semaine dernière", et 10 autres seront "en éviction" dès l'entrée en vigueur du nouveau protocole sanitaire dans les écoles ce lundi, soit 22 classes au total. "500 élèves" sont concernés.

Un taux d'incidence record en Seine-Saint-Denis

Le recteur de l'académie de Créteil a par ailleurs annoncé qu'une opération de dépistage "massive" au Covid-19 sera organisée mardi et mercredi. "Tous les élèves et personnels qui voudront être testés pourront l'être", a-t-il assuré.

"Dès lundi, l'inspecteur d'académie et ses adjoints se déplaceront dans l'établissement pour prendre toute la mesure des choses et voir s'il y a des évictions supplémentaires à faire et pour discuter avec les personnels", a-t-il ajouté.

La Seine-Saint-Denis est le département où le taux d'incidence est le plus élevé du pays, et a dépassé les 700 pour 100.000 habitants cette semaine.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :