Libye : pour Macron, la Turquie ne s'est pas comportée "comme un allié"

Les tensions entre Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron ne vont pas s’apaiser du jour au lendemain après les déclarations rendues publiques mardi 23 mars. Interrogé dans l’émission “C dans l’air” enregistré le 2 mars, le président français questionne la place de la Turquie dans l’Otan : “Normalement, entre alliés, il n’est pas possible de faire plusieurs choses que la Turquie a faites ces derniers mois. En Libye, la Turquie a envoyé des combattants étrangers, son armée. Je mets beaucoup de pression pour qu’on ait un retrait”. Relations tumultueuses Emmanuel Macron attaque aussi l’intervention de la Turquie dans le Haut-Karabakh et en Méditerranée orientale. Le président turc reproche à son homologue français de s’attaquer à l’islam. Des pays musulmans le suivent et appellent au boycottage des produits français. Malgré les fortes tensions entre les deux pays, la Turquie s’était dit prête, début janvier, à normaliser ses rapports avec la France. Pas sûr que ces dernières déclarations d’Emmanuel Macron aillent dans ce sens.