LVMH et Airbus, bientôt les grands perdants du CAC 40 ? UBS lance un avertissement

UBS affiche sa prudence sur la Bourse européenne (CAC 40, DAX, FTSE MIB, etc.), qui devra faire face à des vents contraires ces prochains mois, avertit la banque suisse. Cinq actions pourraient particulièrement lester le marché actions européen d’ici fin 2023, parmi lesquelles deux grandes valeurs cotées à la Bourse de Paris : le leader mondial du luxe LVMH, première capitalisation boursière (valeur cumulée des actions d’une société cotée) du CAC 40 et d’Europe (avec un poids de 400 milliards d’euros), et l’avionneur Airbus, qui pèse encore plus de 100 milliards d’euros actuellement.

UBS craint une révision en baisse générale des estimations de profits futurs pour les sociétés cotées d’Europe et un ajustement à la baisse de leurs niveaux de valorisation (les multiples de valorisation, comme le nombre d’années de bénéfices que peut se payer une société cotée, traditionnelle jauge de son degré de cherté). Ainsi, les sociétés cotées européennes devraient générer des profits plus faibles que prévu et les investisseurs en actions ne devraient plus être disposés à payer aussi cher qu’avant les multinationales cotées du Vieux Continent.

UBS redoute notamment un surcroît de volatilité pour les cours de Bourse, tandis que les sociétés cotées les plus cycliques (les plus sensibles aux aléas de la conjoncture économique) devraient particulièrement souffrir de la révision à la baisse des niveaux de valorisation des actions. Si la croissance économique a jusqu’ici relativement bien résisté, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite