Un lutteur iranien reçoit sa médaille d'or olympique dix ans après les Jeux de Londres

© HO / LOCOG / AFP

Un lutteur iranien, qui avait initialement remporté le bronze aux Jeux olympiques de 2012 à Londres, a reçu jeudi la médaille d'or après que des tests antidopage positifs ont disqualifié les deux premiers, a indiqué vendredi l'agence officielle iranienne. "Komeil Ghasemi a officiellement reçu sa médaille d'or dans l'épreuve masculine de 120 kg de style libre aux Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres et est devenu le lutteur poids lourd le plus décoré de l'histoire de l'Iran", a annoncé l'IRNA.

Un autre lutteur a également reçu une médaille d'or a posteriori

"Le Comité international olympique (CIO) avait envoyé l'an dernier une lettre au Comité olympique iranien l'informant de sa décision au terme d'une enquête pour dopage concernant l'Ouzbek Artur Taymazov et le Géorgien Davit Modzmanashvili", a ajouté l'agence. "C'est une bonne et belle sensation", a déclaré Ghasemi lors de la cérémonie officielle à Téhéran, ajoutant que "la médaille d'or olympique est ce que tout athlète désire".

>> Toute l'actualité sportive est à retrouver ici

 

Le poids lourd iranien n'est pas le seul à avoir reçu une médaille d'or a posteriori dans cette catégorie, c'est également le cas du Russe Bilyal Makhov, qui avait initialement décroché le bronze comme Ghasemi. Le lutteur russe a lui même été suspendu en septembre 2021 pour une durée de quatre ans, avec effet rétroactif jusqu'en janvier 2024, après un contrôle positif à une substance interdite.

Né dans la province de Mazandaran dans le nor...


Lire la suite sur Europe1