Lutte contre le terrorisme : ce qu'il faut retenir du mini-sommet organisé à l'Élysée

C'est un mini-sommet européen consacré à la lutte contre le terrorisme qui s'est déroulé à l'Élysée (Paris) mardi 10 novembre. En présence du chancelier autrichien Sebastian Kurz et, par visioconférence, de la chancelière allemande Angela Merkel, Emmanuel Macron a notamment parlé d'une révision de l'espace Schenghen. "C'est un mantra des présidents français depuis plusieurs années désormais, rappelle Pascal Verdeau, correspondant de France Télévisions à Bruxelles (Belgique). Ce qui est ressorti de ce mini-sommet, c'est qu'il faut encore resserrer les mailles du filet aux frontières extérieures." Une missions que remplit l'Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex). Mieux partager les informations Angela Merkel a quant à elle mis en avant la nécessité de mieux cerner l'identité des personnes qui entrent sur le territoire européen. "Peut-être aurons-nous demain une base de données communes, suggère le journaliste. Cela permettrait aux États-membres d'avoir des informations plus fiables et de les partager." La coopération entre les différentes polices nationales doit également être renforcée.