Lutte contre le terrorisme : il faudrait définir "une politique commune à l'échelle méditerranéenne", estime un chercheur

franceinfo
·1 min de lecture

"La Tunisie n’est pas seulement un auxiliaire mais un partenaire sécuritaire de la France", a déclaré samedi 18 novembre sur franceinfo Vincent Geisser, sociologue et politologue spécialiste de la Tunisie, chercheur à l’Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (AMU). Il estime que Gérald Darmanin, qui était en visite en Tunisie ce vendredi et va se rendre en Algérie dimanche, "se situe dans la continuité de la politique sécuritaire entre la France et la Tunisie" basée sur l'immigration et la sécurité. Mais le politologue pense qu'il faudrait surtout définir "une politique commune à l’échelle méditerranéenne de lutte contre le terrorisme".

franceinfo : Le déplacement de Gérald Darmanin a lieu peu après l’attentat de Nice, dont le suspect principal est un Tunisien arrivé récemment en France. Cela oblige-t-il la Tunisie à céder aux demandes de Gérald Darmanin ?

Vincent Geisser : Il ne faut pas oublier que ces deux dossiers que sont l’immigration dite illégale et le terrorisme fondent la politique franco-tunisienne depuis plus de 20 ans. C'est Charles Pasqua qui l’a inaugurée, elle a été suivie par l’ensemble des ministres de l’Intérieur. De ce point de vue, Gérald Darmanin se situe dans la continuité de la politique sécuritaire entre la France et la Tunisie. Donc cette pression pour que la Tunisie accélère sur ces deux dossiers, c’est quelque chose qui est ancien. Ce qui est peut être (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi