Lutte contre le sida : "On est sur le bon chemin et il ne faut pas s’arrêter" (chercheur à l’Institut Pasteur)

franceinfo

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé mercredi 9 octobre sur franceinfo que les nouveaux diagnostics de séropositivité avaient baissé de 7% entre 2017 et 2018 en France. Pour Asier Sáez-Cirión, chercheur à l’Institut Pasteur et président du conseil scientifique et médical du Sidaction à propos de la lutte contre le sida, "On est sur le bon chemin et il ne faut pas s’arrêter. On sait que la dernière partie va être la plus être difficile", a-t-il déclaré mercredi sur franceinfo. Il participe à une conférence mercredi 9 octobre à Lyon pour tenter de collecter au moins 14 milliards de dollars pour le Fonds mondial de lutte contre le sida.


franceinfo : Pour tous les chercheurs cet argent est extrêmement concret. Un milliard de plus ou de moins c'est important ?

Docteur Asier Sáez-Cirión : Cet argent est surtout destiné à augmenter les dépistages pour ces trois maladies [sida, paludisme, tuberculose], l’accès au traitement. Un milliard de moins cela implique des millions de personnes qui n’auront pas accès à ces traitements qui sont pourtant vitaux pour eux. Il y a des programmes de dépistages, il y a l’accès à des outils de suivi clinique pour voir si on contrôle bien ces infections et éviter que des résistances apparaissent. C’est aussi faciliter l’accès aux molécules aux personnes qui en ont le plus besoin qui sont souvent stigmatisées.

L’objectif d’éradication en 2030 est-il réaliste ?

Je ne sais pas si l’éradication totale est réaliste. On (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi