Lutte contre les discriminations : Élisabeth Borne présentera un plan d’action la semaine prochaine

© Ludovic MARIN / AFP

Le 7 janvier dernier, un jeune adolescent de 13 ans, Lucas, s’est suicidé à son domicile familial dans les Vosges. Une enquête a rapidement été ouverte par le parquet d’Épinal. Il semblerait que la cause de ce drame soit le harcèlement subi par le jeune garçon sur fond d’homophobie. Depuis, l’exécutif tente de montrer son engagement dans la lutte contre les discriminations. Le 30 janvier prochain, la Première ministre Élisabeth Borne compte présenter un plan d’action. Lors de ses vœux à la presse, elle a indiqué qu’elle « présenterait la semaine prochaine un plan de lutte contre les discriminations qui prolongera et enrichira » celui de l'ancien Premier ministre Édouard Philippe en 2018.

« Le combat pour l'égalité des chances, c'est briser les inégalités de destin, (...) c'est la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, c'est la lutte contre les discriminations », a énuméré Élisabeth Borne, avançant que « la France doit être la patrie de l’émancipation ». Le plan sera dévoilé avec la ministre déléguée chargée de l'Égalité, Isabelle Rome. Pour rappel, en mars 2018, Édouard Philippe avait présenté un nouveau plan contre le racisme et l'antisémitisme, qui mettait notamment l'accent sur la lutte contre les contenus haineux en ligne.

Les conclusions du rapport du Haut Conseil à l’égalité jugées « pas satisfaisantes »

Ce lundi, le Haut Conseil à l’égalité a publié un rapport complet dont le résultat est clair : « Le sexisme ne recule pas en France. Au contraire, certaine...


Lire la suite sur LeJDD