Lutte anti-Covid : vers l’absorption d’une pilule préventive ?

·1 min de lecture
Plusieurs autres compagnies, comme Merck et Roche, travaillent sur des médicaments de ce type, appelés antiviraux. Ils agissent en empêchant le virus de se répliquer.

Le laboratoire Pfizer-BioNTech a démarré un essai clinique pour mettre sur le marché une pilule anti-Covid visant à limiter les effets du virus.

Pfizer a annoncé, ce lundi 27 septembre, avoir commencé un essai clinique de grande ampleur pour sa pilule anti-Covid, afin de tester sa capacité à réduire - à titre préventif - les risques d'infection. Plusieurs autres compagnies, comme Merck et Roche, travaillent sur des médicaments de ce type, appelés « antiviraux ».

Objectif ? Empêcher le virus de se répliquer. En cela, leur application peut être double : à la fois permettre aux personnes déjà atteintes de la maladie de ne pas souffrir de symptômes graves, mais aussi à celles ayant été en contact rapproché de ne pas la développer.

En cas de résultats concluants, « nous pensons que ce traitement pourrait aider à arrêter le virus très tôt - avant qu'il ait la possibilité de se répliquer largement - en empêchant potentiellement les cas symptomatiques de la maladie chez ceux ayant été exposés et en freinant le début de l'infection chez d'autres », a déclaré ce lundi dans un communiqué Mikael Dolsten, directeur scientifique chez Pfizer.

Une approche « complémentaire » au vaccin

Mais attention, cette approche n'a pas vocation à se substituer au vaccin, elle est « complémentaire », précise le directeur du laboratoire américain, précisant que ce traitement, nommé PF-07321332, a été conçu sous forme de pilule à avaler simplement avec un verre d'eau.

L'essai clinique de phase 2 et 3 annoncé ce lundi comptera plus de 2 600 participants âgés de 18 ans ou plus. Certains prendront le traitement, administré deux fois par [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles