L'usage fréquent des réseaux sociaux ne relèverait pas de l’addiction

L’usage fréquent des réseaux sociaux n’aurait pas de lien avec les mécanismes de l’addiction, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’université de Strathclyde qui ont voulu voir si les utilisateurs étaient attirés par les applications au travers de ce que l’on appelle le biais d’attention qui l’un des signes de l’addiction.