Publicité

L'US Space Force se prépare à une guerre dans l'espace

L’espace pourrait bien être le champ de bataille de demain. L’US Space Force a décidé de prendre les devants et de se préparer à une future guerre orbitale qui se jouerait donc dans l’espace proche de la Terre. Le site Breaking Defense a indiqué que la nouvelle branche de l’armée américaine est en train d’organiser un important exercice d'entraînement, baptisé Red Skies, au cours duquel les participants devront se livrer à une simulation de combat spatial.

"Dans cette simulation nous devrons répondre à plusieurs questions: comment faire face à un ensemble de problèmes liés à la guerre orbitale ? Quels sont les défis à relever en matière de renseignement, de commandement, de contrôle et d'opérations ?", a précisé Shawn Bratton, le chef du Space Training and Readiness Command (Starcom) de l'armée américaine. “Nous avons le mot ‘readiness’ (disponibilité/préparation) dans notre nom, nous devons faire en sorte que nos forces soient prêtes avant qu'elles ne s’engagent dans un véritable conflit. Nous savions que nous avions besoin d'une expérience à un niveau plus tactique pour faire face à nos ennemis potentiels”, a encore ajouté le haut gradé.

Les types de menaces simulées dans cet exercice sont devenus une préoccupation urgente pour la Space Force et le Pentagone. Une série de nouvelles armes spatiales ont été développées et testées ces dernières années par la Russie et la Chine, tels que le brouillage des satellites GPS ou les "éblouisseurs" laser qui peuvent aveugler les satellites (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment une salariée a détourné 520.000 euros de tickets cadeaux
La médecin se déconventionne, les patients voient leurs remboursements fondre
Patroller : à quoi serviront les drones équipés de roquettes de l’armée française ?
Les prix des industriels dans le collimateur du gouvernement, les tarifs du carburant ne baisseront pas tout de suite… Le flash éco du jour
Eau : dans le Sud, la consommation démesurée de propriétaires fortunés fait polémique