L'US Army développe un avion qui pourra mener une guerre électronique

·1 min de lecture

Un avion capable aussi bien de mener des missions de reconnaissance, que de brouiller les radars ennemis. C’est le projet de l’US Army et de l’entreprise L3Harris, qui ont développé conjointement un premier prototype pour ce projet ambitieux, baptisé Ares (pour Airborne Reconnaissance and Electronic Warfare System). Dans un communiqué, la compagnie américaine a annoncé que son aéronef a effectué avec succès son premier vol le 27 août dernier. Le Pentagone voit dans ce nouvel appareil une occasion supplémentaire pour moderniser une flotte d'avions-espions vieillissants.

Selon L3Harris, l'aéronef Ares peut voler à plus de 4.000 mètres d'altitude pendant 14 heures. Grâce à des capteurs longue portée, l’engin sera à l’abri des tirs ennemis car il n’aura pas besoin de voler près d’un champ de bataille pour mener une mission de reconnaissance, par exemple. L’avion pourra emporter 6.300 kilos d’équipements à son bord. Côté autonomie, l’appareil militaire basé sur le modèle civil “Global 6.500” de l’entreprise Bombardier pourra voler en continu sur une distance de 9.000 kilomètres. De plus, l’avion sera capable d'atteindre une vitesse de pointe d'environ 900 kilomètres par heure.

>> À lire aussi - Lockheed Martin (F-35) : "problèmes de performance" dans un programme aéronautique secret Défense

Ce n’est pas la première fois que la société L3Harris se base sur des technologies civiles pour créer des appareils militaires. En février dernier, l’entreprise a décidé d’utiliser les prouesses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Test Covid-19 en pharmacie : les données personnelles de milliers de personnes dévoilées par une faille
Taïwan adopte un budget militaire record pour repousser une invasion chinoise
Covid-19 : l’OMS craint une hécatombe en Europe, la vaccination cale !
Covid-19 : vers un retour à la "vie normale" en France ? Jean Castex y croit
À 12 ans, il gagne une fortune en vendant des NFT conçus pendant ses vacances

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles