L'univers pourrait ressembler à une galerie des glaces infinie

Peut-être que l'univers ressemble un tout petit peu à ça. | Sven Finger via Unsplash
Peut-être que l'univers ressemble un tout petit peu à ça. | Sven Finger via Unsplash

Depuis des décennies, les scientifiques débattent de la forme que pourrait avoir l'univers. Une nouvelle étude, publiée dans le journal Physical Review Letters, suggère qu'il n'est pas forcément une étendue ouverte et qu'il pourrait possiblement s'apparenter à une galerie des glaces infinie.

Le groupe international de cosmologistes derrière l'étude, la COMPACT Collaboration, n'a pas pu établir une topologie précise –sa forme géométrique, pour faire simple– mais en se basant sur des données portant sur le rayonnement du fond cosmique de l'univers, il est parvenu à la conclusion que celui-ci pourrait avoir des formes très exotiques: une forme incurvée ou de donut n'est pas exclue, ni même des topologies encore plus complexes.

L'univers pourrait créer des illusions d'optique

L'étude part de l'hypothèse d'une forme dite «tore de dimension 3». Pour la concevoir, selon la Société américaine de physique, il faut imaginer qu'on déforme un cube en pliant une paire de côtés opposés jusqu'à ce qu'ils se fassent face, puis en les collant ensemble. Ensuite, on fait pareil avec les deux autres paires de côtés.

Cette forme ferait en sorte que, quelle que soit la taille de l'univers, si l'on regarde assez profondément, on finirait par voir l'arrière de sa tête –tout comme dans une galerie de glaces. Un univers en forme de dimension 3 pourrait créer toutes sortes d'illusions d'optique, par exemple en faisant voir la même partie de l'univers à différents endroits du ciel.

Jusqu'à maintenant, aucun tel signe de motifs répétitifs dans le rayonnement du fond de l'espace signalant des boucles fermées n'a pu être observé. Cependant, cela ne signifie pas que nous puissions exclure cette hypothèse, ni de nombreuses autres configurations possibles de l'univers: oui, le donut est toujours en lice.

Grâce à la nouvelle étude réalisée par la COMPACT Collaboration, nous pouvons nous réjouir que même les…

Lire la suite sur Slate.fr