L'Union européenne vote l'entrée de la Croatie dans l'espace Schengen et la zone euro

© AP/SIPA

Membre de l'UE depuis 2013, la Croatie intégrera l'espace Schengen et la zone euro au 1er janvier 2023. Réunis jeudi à Bruxelles, les ministres de l'Intérieur des États membres de l'Union européenne ont unanimement approuvé cette double adhésion, comme l'a annoncé la présidence tchèque du Conseil. Dès le passage à la nouvelle année, les contrôles aux frontières maritimes et terrestres que partage la Croatie avec ses voisins de l'alliance (Italie, Slovénie et Hongrie) seront levés. Pour des raisons techniques, les postes de contrôle aux aéroports seront, eux, supprimés à partir du 26 mars. Ce pays de 3,9 millions d'habitants s'apprête ainsi à devenir le vingt-septième membre de cette zone de libre circulation de personnes et de marchandises.

« Le 1er janvier 2023 sera une date historique pour la Croatie, aucun autre pays de l'UE n'a réussi à intégrer le même jour la zone euro et l'espace Schengen », s'est enthousiasmé le Premier ministre croate, Andrej Plenković, auprès du site d'informations Telegram. « L'intégration de la Croatie dans Schengen va bénéficier à tout le monde, les citoyens, l'économie, la Croatie et l'UE », a exulté à son tour le ministre croate de l'Intérieur, Davor Bozinovic, depuis le réseau social Twitter.

Lire aussi - Qu'est-ce que l'espace Schengen ?

Les demandes de la Bulgarie et de la Roumanie rejetées

Si Zagreb jubile, Sofia et Bucarest grincent des dents. Se heurtant à un veto de l'Autriche, les candidatures d'adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie...


Lire la suite sur LeJDD