L'Union Européenne est prête à résister à une coupure totale du gaz russe

© AFP

Le commissaire européen à l'Économie Paolo Gentiloni a assuré que l'Union Européenne était bien préparée à résister à l'utilisation extrême de l'arme du gaz par la Russie. L'UE a ainsi réaffirmé sa volonté de soutenir l'Ukraine "plus efficacement" en poursuivant sa stratégie d'une "Europe unie".

Le commissaire européen à l'Économie Paolo Gentiloni a assuré samedi que l'Union européenne était "bien préparée" en cas d'arrêt total des livraisons de gaz russe, grâce au stockage et aux mesures d'économie d'énergie. "Nous sommes bien préparés à résister à l'utilisation extrême de l'arme du gaz par la Russie", a-t-il déclaré devant la presse dans le cadre du forum économique organisé par The European House - Ambrosetti à Cernobbio, sur le lac du Côme, en Italie. "Nous n'avons pas peur des décisions de Poutine, nous demandons aux Russes de respecter les contrats, mais s'ils ne le font pas, nous sommes prêts à réagir", a-t-il souligné.

Le stockage de gaz à 80% dans l'UE

Le géant russe Gazprom a annoncé vendredi que le gazoduc Nord Stream, reliant la Russie au nord de l'Allemagne, qui devait reprendre du service ce samedi après une interruption de trois jours pour des opérations de maintenance, serait finalement "complètement" arrêté jusqu'à la réparation d'une turbine, sans préciser de délai. Moscou réagissait ainsi à la décision annoncée vendredi par les pays du G7 de viser la manne énergétique de la Russie en convenant de plafonner le prix de son pétrole.

 

>> LIRE AUSSI - Énergie : l'Union européenne tiendra des négociations d'urgence le 9 septembre

En outre, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait estimé vendredi qu'"il serait temps" de mettre en place un plafonnement du prix du gaz importé par gazoduc depuis la Russie, appuyant ainsi ...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Dominique Trinquand : "Si la Russie coupe le robinet du gaz, certaines économies européennes ne pourront plus fonctionner"